Pas les yaourts qui font bobo aux vaches !

Suite à ce que j’expliquais dans un billet précédent (Annoncer à son enfant ce qu’est la viande), j’ai commencé à discuter avec ma fille.

Il faut dire que quand mon père (avec qui je suis déjà en froid suite à ses propos sexistes répétés) lui a demandé, il y a quelques jours, quel animal elle aimait bien, tout ça pour lui répondre ensuite que lui il aimait « les cochons… pour les manger ! »… mon sang n’a fait qu’un tour. (Certains membres de ma famille sont très respectueux de mes convictions, je sais).
Du coup, encore moins envie d’attendre pour avoir une petite discussion avec ma puce de presque 4 ans.

La théorie

Après avoir réfléchi à comment présenter la chose et armée du livre de Ruby Roth Vegan is Love, j’ai profité d’un moment tranquille, elle et moi, pour lui dire que comme elle commençait à être grande maintenant, j’allais lui expliquer quelque chose d’un peu compliqué mais d’important.
Et c’est comme ça qu’on a commencé à regarder ce fameux livre illustré qui explique pourquoi les véganes choisissent de ne pas cautionner certaines pratiques car elles nuisent aux animaux.

IMG_20150718_124304406©Vegan is Love, de Ruby Roth
Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir.

J’ai expliqué les images et les concepts avec mes propres mots pour être sûre qu’elle comprenne bien car elle n’a pas forcément encore assez de vocabulaire pour les textes du livre (et on pourra faire une lecture fidèle une autre fois).

IMG_20150718_124355703©Vegan is Love, de Ruby Roth

IMG_20150718_124343257©Vegan is Love, de Ruby Roth

Vu son âge, sa concentration est limitée et nous nous sommes arrêtées au milieu du livre.
En tout cas elle semblait intriguée par tout ce que je lui expliquais. Elle était intéressée mais elle me demandait pourquoi des gens mettaient des animaux en cage, etc. Elle disait que c’était méchant, qu’il fallait appeler la police (et comment expliquer après ça que la police ne ferait rien car c’est autorisé dans ce contexte – Monde à l’envers).
Je n’ai pas voulu la forcer à finir le livre parce que sans concentration, un enfant de cet âge ne retiendrait pas et que de toutes façons, je veux que l’intérêt et les questions viennent d’elle.
Elle semblait assez peinée mais ensuite, elle est retournée vaquer à ses occupations habituelles comme si de rien n’était. Pas de psychodrame comme le craignait son père.

La pratique

Suite à ça, quelques jours plus tard, nous voilà toutes les deux en train de faire des courses et Miss Tomate souhaite des yaourts au lait de vache pour changer. Je lui demande alors si elle se rappelle du livre que je lui ai montré l’autre jour et de ce que je lui ai expliqué. Je lui dit que pour les yaourts, c’est un peu pareil : pour faire certains yaourts, il faut faire bobo aux vaches donc je préfère prendre les autres (ceux pour lesquels on ne fait pas de mal aux vaches). Du coup elle est tout à fait d’accord.
Je pensais que ce serait plus difficile en situation…

Et aujourd’hui, je lui propose d’aller au magasin bio, elle me répond « Oui, et fais attention de ne pas acheter des choses qui font bobo aux vaches ! »
J’avoue que j’adore quand elle me ressort des trucs comme ça, parce que je sens son empathie naturelle. Je sens que le choix vient d’elle aussi. Et je constate que les petites graines que je dissémine portent leurs fruits, même si ça ne se voit pas plus que ça immédiatement.

IMG_20150718_124319494©Vegan is Love, de Ruby Roth

La suite…

Il faudra que l’on prenne le temps d’ « étudier » Vegan is Love en entier, prochainement.
En tout cas, j’ai d’ores et déjà commandé l’autre livre illustré de Ruby Roth Ne nous mangez pas ! qui traite plus spécifiquement de l’alimentation.
Voici la très bonne critique en vidéo de ce livre, par CherryPepper Vivre Végane :

Le billet Annoncer à son enfant ce qu’est la viande a suscité beaucoup de visites et de commentaires (d’abord merci), alors n’hésitez pas à continuer à partager votre expérience ou vos remarques/questions avec moi sur le blog. C’est vraiment intéressant pour de plus en plus de monde je pense.

La prochaine génération se prépare maintenant !

Publicités

13 commentaires

  1. Bonjour, je veux dire tout d’abord que je ne suis pas vegan mais plutôt un flexivore tendance végétarien.
    Sans l’aide de livre, nous appliquons avec notre fille certains de ces principes mais nous prenons aussi des aliments d’origine animal, voire de la viande.
    Notre consommation est très faible, nous avons un jardin potager et fruitier afin d’essayer d’avoir de bons fruits et légumes.
    Expliquer à ces enfants les tenants et les aboutissants est une chose, mais le choix est leur pour moi. Ils choisirons donc en connaissance de cause quand ils auront l’âge.
    Loin de moi le désir de dénigrer le veganisme, mais simplement d’évoquer la question du choix conscient des enfants.
    Et comme je n’ai pas cette expérience, merci de bien vouloir m’éclairer.
    Bonne continuation.
    Cordialement
    Christophe

    J'aime

    • Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.

      On est d’accord il faut laisser le choix aux enfants quand ils auront l’âge de choisir (pour moi c’est dès qu’ils ont compris ce qu’on leur explique et qu’ils savent exprimer leur choix).

      Expliquer à un enfant ce qu’est un fruit, ce qu’est la viande, etc. c’est quelque chose d’indispensable et ça concerne tout le monde finalement.

      La différence entre moi, végane, et un parent omni, c’est que je ne vais pas lui dire « …mais c’est comme ça, il faut manger de la viande pour vivre ». Je ne lui dirai pas, d’une part parce que ce n’est pas vrai (c’est une bonne raison non ?) et ensuite parce que pour qu’elle ait le choix et qu’elle comprenne le monde qui l’entoure, il faut que je lui dise clairement qu’il y a des gens qui le font (manger de la viande, etc.) et d’autres qui ne le font pas, par exemple sa maman.

      Dans mon cas personnel avec ma fille, je ne lui interdis pas les produits animaux et si elle refuse (c’est tout récent du coup) c’est de son propre chef, parce qu’elle a fait la connexion. Je ne vois pas comment lui laisser plus le choix que ça.

      J'aime

  2. Je suis avec deux autres amis dans la pièce, et je viens de raconter que ta petite a dit qu’il fallait appeler la police pour aider les animaux. Les enfants ont vraiment une pureté incroyable dans leur regard sur le monde! (oui le gros cliché). En tout cas tout le monde la trouve trop mignonne ❤ <3!!

    J'aime

    • Oui on est souvent surpris par la spontanéité des enfants et on se rend compte que c’est comme ça qu’un humain est avant qu’on lui mette plein d’idées reçues voire de fausses croyances dans la tête.

      (En plus c’est vrai qu’elle est trop mignonne ma fille ❤ – moi je suis un cliché de mère dingue de sa fille :p)

      J'aime

  3. J’aimerais beaucoup acheter ces livres pour les lire avec mes nièces mais comme elles ne sont « que » mes nièces et non mes filles j’ai un peu peur que ça ne crée une nouvelle dispute avec leur père qui n’est pas franchement ouvert sur la question…
    Je crois que je finirais par les acheter juste pour moi (ça fait pas mal de temps qu »ils me tentent) et que je les laisserais trainer quand elles seront à la maison…

    Cela dit si j’ai des enfants un jour je pense que j’essaierais d’aborder le sujet un peu comme toi. En espérant avoir d’aussi bonnes réactions ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s