Tout objectif sans plan n’est qu’un souhait.

J’avais fait une petite crise de la trentaine. Avec le bébé qui avait grandi et qui me laissait enfin dormir des nuits complètes depuis peu. Sport. Véganisme. Etc. Ce genre de « crise » est bénéfique.

Je suppose que j’en suis à la crise de la trente-cinquaine (comment ça personne n’a inventé un tel mot ? :o). Besoin de bouger, de vivre à fond, encore plus. Sans regret. Le temps passe si vite.
Le deuxième bébé me laisse enfin de l’espace a son tour. Le conjoint ressent la même chose. Nous avons le privilège d’être en bonne santé, et à l’aise financièrement. Notre parcours professionnel nous permet d’imaginer tenter autre chose, ou peut-être quelque chose de pas si différent, mais d’une façon qui change beaucoup de choses pour nous.

Aujourd’hui, je me décide à écrire à nouveau sur ce blog – dont le rythme de publication a toujours été assez irrégulier – pour tenir mon gentil lectorat informé et expliquer ce que j’attends de cette année 2018.

J’en profite pour vous souhaiter toute la réussite et le bonheur du monde. Respirez, faites des projets et prenez soin de vous ! 😊

Petit topo :

  • je fais un travail que j’aime mais ça fait un petit moment que je me dis que je ne me vois pas continuer de la même façon jusqu’à la retraite
  • je ressens fortement, et de plus en plus, le besoin de me rendre utile, de m’impliquer ; et si je fais des dons et du bénévolat, de plus en plus, ça ne me semble jamais assez.

Alors voilà, plutôt que d’être dans l’insatisfaction sur ces deux plans et de m’épuiser à vouloir brûler la chandelle par les deux bouts, je vais tenter un truc. J’étudie plusieurs possibilités depuis quelques mois déjà. Je ne sais pas si je vais réussir ce pari personnel et professionnel – et d’ailleurs je l’aborde avec une forte humilité – mais je lance ça, aussi parce que je sais que je le regretterai si je n’ose pas.

En résumé, je suis actuellement traductrice indépendante (freelance) et j’aimerais maintenant m’orienter vers des missions, plus ou moins longues, voire débouchant sur du salariat, dans une/des ONG. Je passerais d’une vie avec des contacts humains réduits au minimum – quelques lignes de mail pour chaque boulot, pas de collègue ni de hiérarchie, seule dans mon bureau aménagé à mon domicile – à un travail au sein d’une organisation, d’une équipe, probablement multiculturelle. Autant j’apprécie ma liberté, mon confort d’indépendante, autant je souhaite passer à un cycle différent, avec plus de sociabilité, plus de mobilité. Et surtout plus de sens. Non pas que les textes que je traduis actuellement soient forcément superficiels et insipides, surtout depuis que je fais du médical, mais ce n’est clairement pas comparable avec une mission de support des équipes qui agissent concrètement selon des valeurs que je partage, avec le fait d’apporter sa modeste pierre à l’édifice auprès d’autres personnes qui dédient leur vie à faire une différence positive en ce monde. Ce n’est franchement pas pour l’argent, car ça ne m’apporterait rien à ce niveau. Pour l’expérience humaine et professionnelle, définitivement.

Concrètement, j’ai pour projet de passer la seconde partie de cette année aux États-Unis, à New York, ville qui nous a tellement plu, où nous nous sommes sentis en quelque sorte à notre place. Là-bas, mon homme aura des défis professionnels et pour ma part, j’espère être acceptée au sein d’une organisation non gouvernementale à laquelle je pourrai me rendre utile et acquérir de nouvelles compétences. Cette mini expatriation est un bon coup de pied aux fesses. Sortir de ma zone de confort, je n’ai pas toujours réussi à le faire par le passé. Oui c’est un billet ou’ je pense à voix haute, je philosophe un chouia, je digresse…

Je pense que ça pourrait peut-être également en intéresser certain.e.s parmi vous de suivre ces aventures, si toutefois ce projet se concrétise. 🙂

Nous avons étudié et planifié les principaux aspects de ce séjour mais les autorisations de travail n’étant pas encore validées, je reste prudente… Affaire à suivre !

Publicités

4 commentaires

  1. Ça me fait toujours du bien de lire ce genre de témoignages, de personnes qui sont prêtes à remettre en question leur activité professionnelle et même à gagner moins pour faire quelque chose d’autre, qui leur correspond davantage à un moment donné de leur vie. C’est tellement facile de rester dans sa zone de confort, mais cela peut être vraiment pesant sur le long terme si dans le fond cela ne nous satisfait plus vraiment. Alors c’est vraiment admirable d’avoir osé explorer une nouvelle direction et je te souhaite de t’y épanouir pleinement ! J’espère que vous obtiendrez les autorisations de travail sans difficulté et sans tarder. Bon courage en tout cas !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s