Que penser du Parti Animaliste ?

Le mardi 14 novembre 2016 a vu le lancement officiel du premier parti français dédié à la défense des droits des animaux : Le Parti Animaliste.

logo_parti_animaliste

En préparation depuis 3 ans et comptant 7 membres fondateurs/trices, ce Parti représente un défi audacieux dans un pays comme la France, qui compte parmi les pays occidentaux plus réticents au véganisme et au végétalisme, malgré une récente percée du sujet dans les médias et un accueil de plus en plus favorable de la part des citoyen-ne-s.

Le projet

Le programme du Parti Animaliste promeut une évolution de la société et donc un profond bouleversement.

C’est pourquoi vous y trouverez des mesures que certain-e-s qualifieront de réformistes (ou « welfaristes »), mais toutes vont dans le sens de l’intérêt des animaux à court ou à long terme. Et encore une fois, demander de « petits » changements immédiats ne signifient pas du tout renoncer au projet abolitionniste, bien au contraire.
Ces mesures profiteraient aux animaux vivants actuellement dans des conditions atroces et dont le destin est d’être tués dans de terribles souffrances. C’est urgent et c’est du concret. Même si on ne peut pas les sauver, si on peut leur épargner du mal, tant mieux.
Deuxième point et non des moindres : une population humaine sensibilisée à la cause animale par le fait qu’on parle d’améliorer le sort des animaux et par le fait que de moins en moins de mal peut leur être fait légalement sera plus encline à considérer que les animaux ont des droits basiques inaliénable (droit à vivre, à ne pas être maltraités, à être libres, etc.).

Le programme est assez complet et s’articule autour de divers points liés à la cause animale : élevage, animaux de compagnie, fourrure, expérimentation animale…

Un parti politique consacré à la question animale, quel écho cela peut-il bien rencontrer ?

Il faut savoir que ce type de parti existe déjà dans d’autres pays, notamment aux Pays-Bas avec le Partij voor de Dieren, dont la réussite a clairement inspiré les personnes à l’origine du Parti Animaliste français. Il existe également des partis similaires dans les pays suivants : Allemagne, Chypre, Espagne, Finlande, Italie, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Suède, Australie, États-Unis, Turquie.

Melvin Josse, l’un des fondateurs, est l’auteur du livre Militantisme, politique et droits des animaux et a donné des conférences sur le sujet (j’ai assisté à son intervention aux Estivales de la Question animale édition 2013).

La politisation de la cause animale est indispensable pour avancer.
L’appel à la responsabilisation des individus ne suffira pas.
Le travail formidable des associations a permis une prise de conscience chez de nombreuses personnes et a fortement contribué à lancer un début de débat sur la question animale et à faire bouger un peu les lignes chez les industriels.

Mais il est nécessaire d’aller plus loin et de poser de manière visible un pied dans le plat au niveau politique pour visibiliser la cause animale et influencer le débat politique.

Multiplions les approches et posons-nous en acteurs sérieux et organisés pour construire un autre modèle.


Je vous invite à consulter le site du Parti Animaliste, ainsi que sa page Facebook.

Je vous rappelle également que le site Politique & Animaux recense les prises de position des acteurs politiques en faveur ou en défaveur des animaux.

EDIT : Je partage également avec vous le lien vers le manifeste Animal Politique porté par 26 organisations de protection animale, déroulant 30 propositions pour influencer les responsables politiques. Voici un extrait de l’introduction de ce texte :

Il dresse un état des lieux de la situation des animaux sauvages et domestiques en France et formule nos attentes les plus urgentes sous la forme de 30 propositions concrètes, réalistes et applicables immédiatement, sur les six thématiques majeures de la protection animale : les animaux d’élevage, d’expérimentation, de divertissement et de spectacle, de compagnie, de la faune sauvage ainsi que la place des animaux dans notre société.

Il est destiné aux candidats à l’élection présidentielle et aux élections législatives afin qu’ils prennent position publiquement sur son contenu.

Qu’attendez-vous du Parti Animaliste ? 
Quelle place la cause animale prend-elle dans vos choix électoraux ?

Advertisements

3 commentaires

  1. Je suis bien d’accord avec toi! Le fait qu’un parti animaliste soit créé a déjà le gros mérite de mettre les animaux sur la scène politique, et réfléchir à une société plus inclusive de toutes les espèces. J’espère qu’il aura l’écho que la question mérite. As-tu lu le livre de M. Josse? Je l’ai achetée, et toujours pas eu le temps de le lire.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s