Yves Bonnardel : « L’exploitation animale forme un système social et politique »

Encore une brillante analyse d’Yves Bonnardel.

Le Comptoir

Yves Bonnardel est un militant antispéciste, se définissant comme égalitariste et libertaire. Il est co-auteur de l’essai Espèces et éthique, paru en 2001. À l’heure où l’affaire de l’abattoir d’Alès réinvite tragiquement la question animale dans le débat public, il revient pour Le Comptoir sur le rôle central de l’exploitation des animaux dans nos sociétés et sur la modification progressive du regard que nous leur portons. Voici la première partie de notre entretien.

Le Comptoir : Grâce à la mobilisation croissante de militants, on entend de plus en plus souvent parler de la question animale, notamment à travers le terme d’antispécisme. Comment le définiriez-vous, et pour vous, en quoi est-il un concept politique ?

Yves Bonnardel : Nos sociétés sont fondées sur l’exploitation animale. Il s’agit d’abord d’une exploitation matérielle : autrefois exploitation de la force de travail des animaux, elle est aujourd’hui essentiellement exploitation des produits de…

View original post 2 691 mots de plus

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s