Ne meurs pas pour moi

112183w640h500

L’ONG péruvienne « Vida mujer » vient de lancer une campagne de sensibilisation concernant les violences conjugales. Le projet a mené à la réalisation d’un livre-témoignages en deux parties :

  • la première partie (écriture en noir sur fond blanc) recueille des lettres, messages envoyés par des conjoints violents à la femme victime de leur violence, avec maintes excuses, déclarations d’amour et promesses d’amélioration… tout pour attiser l’espoir et manipuler.
  • la deuxième partie (écriture en blanc sur fond noir) nous explique en quelques lignes ce qui est arrivé pour chacune des femmes citées après avoir lu le message en question. Une fin d’histoire toujours tragique.

Ces histoires vraies de violences physiques, psychologiques et verbales, voire de féminicides, suivent toutes le même schéma.

Partez avant qu’il ne soit trop tard ! Partez immédiatement lorsque vous n’êtes plus dans une situation de respect mais dans un schéma de domination !

Polyvalence-mp, site de recueil de témoignages et de soutien féministe, a eu la bonne idée de traduire et partager le contenu de ce livre.

Voici un extrait du livre, en français (ma modeste contribution à la traduction du projet) :

4. VALERIA 

Je ne sais pas pourquoi je t’ai traitée comme ça, je sais que tu ne le mérites pas. S’il-te-plait, pardonne-moi encore une fois. Désolé mon amour, je ne sais pas ce qu’il m’arrive mais vraiment je te demande pardon, tu sais, je dois changer tellement de choses et pour ça j’ai besoin de ton aide. Sans toi je ne crois pas que je pourrai changer. Pardonne-moi maintenant s’il-te-plait. Je ne mens plus et je ne recommencerai plus et je sais que tu me dis toujours « Je n’aime pas, ça ne me plaît pas que tu me parles comme ça » et moi QUEL IDIOT ! Je continue comme ça.

Ça me rend encore plus colérique, plus connard, mince.

Je ne veux pas te parler comme ça mais je ne sais pas ce qu’il me prend, je ne pense même pas ces mots, c’est juste pour te faire du mal que je les dis et malheureusement maintenant j’ai réussi à te faire du mal et tu ne sais pas à quel point je le regrette mon amour, et je dois t’accepter d’avantage telle que tu es, je dois me retenir d’exploser, je ne vais plus crier ni insulter ni dire des obscénités.

JE VAIS CHANGER PARCE QUE JE T’AIME ET JE N’AIME PAS TE VOIR COMME ÇA, J’AI SEULEMENT BESOIN DE TON AIDE ET DE TA COMPRÉHENSION POUR CERTAINS CAS. Je te jure que je vais donner le meilleur de moi-même pour être beaucoup plus heureux, je te jure mon amour, je serai le meilleur petit ami parce que tu le mérites, parce que tu est la meilleure petite amie du monde. Je t’aime trop, pardonne-moi, je t’en prie, je t’aime et tu ne sais pas à quel point.

 

Valeria a supporté des violences physiques trois ans de plus. Aujourd’hui elle vit cachée avec ses filles dans un centre pour femmes violentées, où elles bénéficient de soins psychologiques.

 

L’intégralité du projet traduit en français se trouve sur le site Polyvalence-mp.
N
‘hésitez pas à partager le lien !

 

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s