La Terra dei Fuochi

Il se passe actuellement une catastrophe écologique et humanitaire en Italie.

Je savais que dans la région de Naples, c’était malheureusement la Camorra (la mafia napolitaine) qui était en charge du traitement des déchets. Ce qui est déjà juste dingue en soi.
Je savais aussi qu’elle ne faisait pas son boulot correctement et que les rues de la ville de Naples était parfois encombrée d’énormes tas d’immondices, ce qui est plus que gênant pour l’hygiène, l’odeur, le tourisme, etc.

Mais là, on atteint des sommets en termes de scandale sanitaire et environnemental.

roghi4

La Terra dei Fuochi (La Terre des Feux) est la zone entre les provinces de Naples et de Caserta, en Italie. Cette zone est également appelée maintenant « le triangle de la mort ».

Cette région est gangrénée par la mafia locale qui a le monopole du ramassage des ordures et le contrôle de nombreuses décharges qui ferment petit à petit. Les déchets sont alors enfouis illégalement dans les sols ou envoyés dans des décharges en Roumanie.

Depuis de nombreuses années déjà, les habitants des villes de Campanie se retrouvent par périodes à vivre dans des villes encombrées de détritus en tous genres car ceux-ci ne sont même plus collectés. Le problème sanitaire est déjà évident à ce point. Il l’est peut-être encore plus lorsque ces déchets -parfois toxiques- sont brûlés, parfois par les habitants excédés, souvent par la Camorra elle-même qui veut faire disparaître des déchets toxiques. Risque de propagation de maladies, émanations toxiques… Les productions agro-alimentaires sont également polluées.

En 2010, Silvio Berlusconi déclare que cette crise des déchets est terminée alors que le problème persiste. L’Italie reçoit un avertissement de l’Union européenne.

Quelle est la situation aujourd’hui ?

C’est simple, la bombe à retardement explose.

Les villes sont très régulièrement étouffées sous les fumées des déchets qui brûlent, dans l’indifférence des autorités. L’air et l’eau sont pollués. Les fruits et légumes qui poussent dans la terre polluée sont vendus sans que les consommateurs puissent savoir qu’ils proviennent de zones contaminées. Ces produits sont d’ailleurs également exportés dans d’autres pays européens.
Et surtout l’incidence des tumeurs et des problèmes de thyroïde a énormément augmentée.
Des personnes meurent, adultes ou enfants. Il y a 3 fois plus de décès par cancer dans cette région que dans le reste du pays.
Les cimetières se remplissent à vitesse grand V, les tombes d’enfants sont légions…

le-iene-terra-dei-fuochi« La Camorra tue même sans armes »

La corruption ou le laisser-faire du gouvernement italien n’est malheureusement pas quelque chose d’étonnant quand on connait l’histoire de l’Italie. C’est un pays en fait assez jeune (l’Unité italienne ne s’est faite qu’en 1861) et les Italiens n’ont pas confiance en un État qui leur a toujours fait défaut.
C’est ainsi que les Mafias ont pu prospérer (Cosa Nostra en Sicile, Camorra dans la région de Naples et N’drangheta en Calabre).
En l’absence d’un État fort, ce sont les mafias qui ont au départ apporté une protection en échange d’argent (protection indispensable pour des régions en proie à de nombreuses invasions au cours de son histoire).
Bien sûr les mafias ont évolué, se sont exportées et ont perdu le peu d’aspects positifs qu’elles avaient (comme le Code d’Honneur qui interdisait par exemple de tremper dans des activités considérées immorales comme la prostitution) pour n’être plus que des pieuvres malfaisantes, aidées par les nombreuses personnalités politiques corrompues.

Pour celles et ceux qui comprennent l’italien, ou simplement pour voir des images (c’est parfois plus parlant que des mots), je vous propose ce reportage des Iene :

La Camorra uccide anche senza le pistole

Les manifestations se multiplient, organisées par l’association La Terra dei fuochi, malgré la peur de représailles de la part des mafieux.

Je souhaite de tout cœur que le gouvernement fasse enfin son travail (les justes devront encore une fois lutter contre les corrompus). Des instances internationales doivent intervenir si nécessaire.

Ce silence est intolérable.

Publicités

3 commentaires

  1. Tu m’as écrit, à mon commentaire sur ton précédent billet, « L’espèce la plus inutile et même dangereuse pour les écosystème, on sait bien laquelle c’est… ! »

    En voyant ça, je ne peux que te donner raison!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s