1 an de végétalisme

Voilà, une nouvelle année va bientôt commencer mais je garderai en mémoire que 2013 a été l’année de mon passage au végétalisme (au véganisme même).

2012 a été l’année des recherches, des découvertes, de la cogitation, des changements progressifs.
J’ai passé les fêtes 2012 en consommant encore des produits animaux pour ne pas faire changer les plans de mes hôtes à la dernière minute et commencer symboliquement le végétalisme au 1er janvier 2013, mais je n’ai pas pu apprécier ce qui m’a été servi car, malgré les talents culinaires, la terrible réalité me sautait aux yeux quand je regardais dans mon assiette.

J’ai donc accueilli la nouvelle année comme une libération et comme un nouvel élan dans ma vie.
Ma décision était prise de vivre en accord avec mes valeurs éthiques (je croyais le faire déjà, mais j’étais prisonnière de la désinformation et de la schizophrénie collective).

Pour être heureux il faut que tes pensées, tes paroles et tes actes soient en harmonie.

Ce ne sont pas des paroles en l’air. Quand on applique ce précepte, on va tout de suite mieux.

530754_440530209317184_1069167228_n

Cette année 2013 a été celle de l’adaptation aux nouvelles habitudes alimentaires (pas de panique une nouvelle habitude est généralement adoptée au bout de 3 semaines), celle des découvertes culinaires (j’ai de toutes façons toujours aimé cuisiner et goûter de nouvelles saveurs), celle de mon ouverture au militantisme (je fais rarement les choses à moitié) et donc celle de la création de ce blog au mois de juillet…

Au début j’étais un peu perdue… j’ai dû réapprendre à cuisiner et combiner les végétaux, (re)découvrir les légumineuses, contenter mon conjoint (qui est, disons, flexitarien à présent). J’ai de nouveaux produits références que j’achète les yeux fermés (parce que j’ai bien checké les étiquettes). Pareil pour les recettes. On garde celles qu’on aimait et qui sont déjà VGL (frites, soupes, salades, pâtes…), on en végétalise d’autres (lasagnes, nems, pizza, pâtisserie…) et on en découvre encore d’autres (merci les blogs VGL !).

Ce qui est difficile pour tout nouveau végé (je crois), c’est l’annonce aux proches et les éventuelles réactions inquiètes, incrédules, maladroites voire agressives.  Je suppose que c’est dans les moments cruciaux de la vie que le tri se fait autour de soi.
Mais bien souvent les proches ont surtout besoin d’être rassurés, informés, guidés s’ils vous invitent à manger, etc.

Et tout finit par redevenir « normal ».

1377119_740836162599459_1799827994_n

Selon ce site, en 1 an, j’ai épargné 202 vies animales.
Même si ce n’est qu’une estimation, ça donne une idée un peu plus concrète des conséquences de ses actes.
Je me rappelle qu’au début, après chaque repas végétal préparé, je me disais : « C’est bon… et personne n’est mort » 🙂
Ca semble sans doute bizarre ou exagéré… pourtant c’est juste la vérité, aussi extrême qu’elle puisse paraître. Le choix de ce qu’on mange c’est avant tout la différence entre la vie et la mort pour d’autres êtres sensibles.

Si vous songez à réduire votre consommation de produits animaux, voire à devenir végéta*ien, je vous conseille vivement de lire le Guide du Végétarien Débutant qui regorge d’infos utiles pour bien commencer.

Je vous souhaite d’avance une très belle année 2014 !
Qui sait ce qu’elle nous réserve…?

Advertisements

13 commentaires

  1. Je pourrais te dire Félicitation, mais j’ai plutôt envie de te dire merci. Merci pour eux, qui ne se sont pas retrouvés morts dans ton estomac, mais surtout, merci pour nous. Parce que manger végétalien, c’est probablement nous que ça pourrait sauver. Et on a besoin de gens qui en prennent conscience.
    Plein de plaisir pour le temps des fêtes! 😉

    J'aime

  2. …« checké » …c’est super québécois comme expression. Pis la photo… tu connais l’oeuvre de Falardeau ou c’était juste pour la citation? Ce n’est pas une critique ^^ pour une citation aussi belle j’aurais fait la même chose que toi. Sincèrement.

    J'aime

    • Honnêtement je ne connais pas vraiment Falardeau, c’était pour la citation qui m’avait bien plue. J’espère que je ne heurte pas les sensibilités. Ce n’est en aucun cas un positionnement politique quel qu’il soit vis-à-vis de l’indépendantisme québéquois.

      Sinon « checker » on le dit aussi en France (sauf les vieux sans doute 😉 ).

      J'aime

      • Ah non, non. Vraiment, je suis certaine qu’il dirait que son expression à très bien été utiliser pour ton blog. Bon, il n’était pas végan, mais très humaniste. Non, je crois qu’il aurait aimé voir ça. Je suis sincère.

        D’accord, pour « checker ». Je note. C’est juste que mon ex était française et pour elle et tout son entourage c’était un mot inconnu. Je trouve ça cool que la France utilise aussi cette expression.

        J'aime

  3. Bon veganisversaire alors et bravo pour ton blog. J’aime bien ton idée de décompte des vies sauvées. Je me contentais de la satisfaction de ne pas avoir contribué à des pratiques que je réprouve mais cela pourrait être motivant pour d’autres. Je vais aller voir ton lien. J’aurais moi aussi sauvé 200 vies? Les Vegans sont des super héros 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s